Culture du thé au japon

thé en vrac

Le thé fait partie intégrante de la culture japonaise. Le thé vert, en particulier, est un breuvage que les Japonais consomment quotidiennement.

En fait, le Japon produit ce genre de thé dans la plupart de ses plantations, notamment dans les régions de Shizuoka, de Kyushu et de Mié. Le pays est surtout reconnu pour son sencha et son gyokuro.

Les grandes régions productrices de thé japonais

Classé 2ᵉ producteur mondial de thé vert en vrac, le Japon parvient à en produire environ 82 000 tonnes par an. Les Japonais en consomment 910 g par personne par an, soit presqu’un kilo par habitant.
La région de Shizuoka produit à elle seule 40% du thé japonais. Elle dispose d’un climat propice à la production de thé et aussi de ports qui facilitent les exportations. D’où elle est considérée comme la première région productrice et exportatrice du pays.
L’île de Kyushu se tient en seconde place. Elle produit 30% du thé japonais. Si elle est très réputée pour sa grande variété de thés, c’est parce qu’elle dispose d’un climat subtropical, d’un bon relief et de nombreux cépages.
Enfin, la préfecture de Mié compte parmi les plus anciennes régions théicoles du Japon. Il est vrai qu’elle reste encore peu connue, mais c’est la troisième plus grosse région productrice du pays. Sur la même île, c’est-à-dire à Shikoku, Uji produit 3% du thé nationale. Elle ne figure pas parmi les grandes régions productrices, mais elle est très reconnue pour la haute qualité de ses thés d’ombre.

Les principales variantes de thé vert japonais

Les thés japonais se démarquent par leur goût et leurs arômes à couper le souffle. Le sencha, par exemple, est un thé vert au goût sucré et à l’arôme rafraîchissant. Il est consommé quotidiennement par les japonais, car il peut procurer de nombreux bienfaits pour la santé et le bien-être.
En ce qui concerne thé gyokuro, il séduit surtout pour sa douceur. En fait, ce breuvage japonais est obtenu à partir de feuilles de thé protégées soigneusement des rayons directes du soleil pendant une vingtaine de jours avant la récolte.
Bien sûr, il existe aussi d’autres variantes intéressantes de thé japonais. Le matcha, par exemple, est broyé en poudre lors de sa production pour fournir une saveur délicieuse et une quantité importante de nutriments sains. Quand il est bien réalisé, il porte une couleur jaunâtre et propose un goût vif et sucré.

Source : https://www.youtube.com/watch?v=KwyqGMwmmXI

Laisser un commentaire

*