Complément d’enquête

Marine Le Pen en a rêvé, Matteo Salvini l’a fait. Le tonitruant ministre de l’Intérieur italien est devenu le symbole d’une extrême droite conquérante qui, en quelques mois, a pris les rênes de l’Italie et fait des émules partout en Europe. En Autriche, en Finlande ou en Hongrie, les ultranationalistes sont déjà au pouvoir. En Allemagne, des néonazis hurlent en pleine rue leur haine des immigrés.

Une extrême droite décomplexée, organisée, et prête à en découdre. Attaques de migrants, attentats contre des mosquées, projets d’assassinats d’imams… “Complément d’enquête” sur cette menace brune de plus en plus palpable. Faut-il en avoir peur ?

Au sommaire :

Veni, Vidi, Salvini. Qui est Matteo Salvini, l’homme qui a déclaré la guerre aux bateaux de migrants ? Un fasciste ? Un opportuniste ? “Complément d’enquête” l’a suivi dans l’Italie profonde.

Allemagne : la marche des nazis. Elevée dans la nostalgie du IIIe Reich, Heidi Benneckenstein a rompu avec son milieu et ses idées néonazies. Aujourd’hui, elle travaille avec son mari dans une association qui “dénazifie” les esprits et a déjà sorti 735 personnes de l’extrême droite.

Hongrie : la terre promise. Ils ne supportent plus de vivre dans une France multiraciale. Certains s’exilent, d’autres veulent lutter de l’intérieur contre ce qu’ils appellent “l’islamisation de la France”. “Complément d’enquête” sur ces patriotes de l’extrême.

1:20 – 173291 – 173291 – 0 – 662

Voir la vidéo sur Youtube

Laisser un commentaire

*